logo

Diamond Waste

L’immense projet environnemental contre les déchets plastiques porté initialement par le trio gagnant de l’élection Miss Mali France, Kadidiatou B. Samaké, Kamissa Kanouté et Safietou Maïga.

Le trio de l’édition 2019 :
Safietou Maïga, Kamissa Kanouté et Kadidiatou B. Samaké

Ayant effectué un ou plusieurs voyages au Mali, chaque candidate a été sensible à la situation environnementale de la ville de Bamako. La salubrité de la grande ville a alors suscité des interrogations auprès des Miss et du comité Miss Mali France. C’est alors qu’est né le projet « Diamond Waste ».

Le traitement des déchets plastiques est une préoccupation à l’échelle mondiale. En Afrique, la ville de Bamako fait face à des enjeux sanitaires. urgents.

Comment lutter contre les déchets plastiques ?

Selon une étude menée par l’Organisation mondiale de la santé, la production de déchets plastiques à Bamako serait la seconde source de pollution au Mali. La production de déchets plastiques est en constante progression, conséquences de maladies respiratoires, cancers et paludisme.

Des déchets à même le sol à chaque coin de rue, des amas de déchets plastiques et domestiques privet les Bamakois d’un cadre de vie décent et sain.

La réussite, c’est de travailler ensemble

Aissé Diakité, de Kamita Mag

Sur ce projet d’envergure se sont alliées Esprit d’ébène et Mali Lemounou afin de défendre ce projet auprès du grand public afin d’améliorer le quotidien des Bamakois et pourquoi pas, étendre ce projet au Mali même.

C’est porté par une volonté de contribuer au bien-être et à l’amélioration de la santé de la population malienne que des actions concrètes ont été mis en place.

Les organisatrices du dîner caritatif « Diamond Waste »

Après le dîner caritatif organisé en septembre 2019 par les candidates de l’élection Miss Mali France 2019, des actions sont prévues dans les années à venir pour mener à terme le projet pour atteindre un objectif : Zéro déchet dans les rues de Bamako